Le blog de Ramon BASAGANA

Juillet 1947. Un vieux steamer des Grands-Lacs rebaptisé Exodus, vogue vers la Palestine avec 4500 rescapés des camps d’extermination. Arrivé au large de Haïfa, la marine de guerre britannique l’éperonne sauvagement. L'affrontement est sanglant, il y a des blessés, des morts... Débute alors une impitoyable bataille médiatique, la première du XX° siècle. C’est le thème de mon 5° roman : « Les amants de l’Exodus ».

Qu'est-ce que le syndrome de GUILLAIN-BARRE ? Explication d'un médecin.

 

 

On entend beaucoup parler, ces jours-ci, du syndrome de GUILLAIN-BARRE.

Un "Guillain-Barré", responsable -  dit-on -  de "l'hésitation" des membres du corps médical et de l'ensemble des professions médicales  à se faire vacciner contre la grippe A.

 

Le "Guillain-Barré" serait donc l’une des complications possibles du vaccin contre la grippe A.

 

Est-ce vrai ?

Oui : Le syndrome de Guillain-Barré peut compliquer le vaccin contre a grippe A !

NON: Il peut compliquer n'importe quel autre vaccin. 

 

Ah! Voilà qui simplifie le chmilblick !

En quoi consiste le syndrome de GUILLAIN-BARRE ?

 

Il s'agit d'une POLYRADICULONEVRITE ( mot barbare qui vient du grec :

a)    POLUS : nombreux

b)    RADICULA : racine

c)    NEURON : nerf

d)    Le suffixe « ITE » : qui signifie « inflammation ».

 

Il s’agit donc d’une inflammation des racines nerveuses

Cette inflammation est provoquée par une « démyélinisation », c’est-à-dire une disparition de la gaine de myéline, cette gaine qui entoure l’axe de nos fibres nerveuses.

 

D'accord, mais ça donne quoi... la « démyélinisation » de nos fibres nerveuses, dans le syndrome de Guillain-Barré ?

 

Dans sa forme aiguë typique, elle se traduit par :

1- Des fourmillements de la partie inférieure de notre corps –  du nombril aux orteils.
2- Une diminution de la force musculaire,
3- Des troubles moteurs (pouvant aller jusqu’à la paralysie)
4- Une abolition des réflexes tendineux. 
5- Les sphincters, quant à eux, sont épargnés, c’est-à-dire qu’il n’y pas d’incontinence urinaire ou fécale.

 

Il arrive que tous ces symptômes -  fourmillements et troubles moteurs - touchent aussi les membres supérieurs.

 

Dans les formes sévères, les racines des nerfs crâniens peuvent être touchées.

 

Cela veut dire que dans les formes sévères, vous, moi… nous pouvons présenter une « paralysie faciale », voire, dans 5 à 10% des cas, une paralysie des muscles respiratoires, qui entraîne une détresse respiratoire et nécessite une intubation et une assistance respiratoire.

 

Pas fameux, comme perspective !

 

Je sais, sauf que :

 

Passée la période aiguë, l’évolution est habituellement régressive vers la guérison.

Et que dans la grande majorité des cas, l’affection est bénigne.

Ce n’est qu’exceptionnellement, qu’elle laisse des séquelles, dont des paralysies.

 

A quoi est dû ce Syndrome de Guillain- Barré ?

Je retiens au moins 4 circonstances :

 

a)    Une maladie infectieuse, notamment virale,

b)    Une complication de VACCINATION,

c)    Une complication d’une maladie de Hodgkin (je n’ai pas de renseignement absolu, mais, de mon point de vue, ceux qui présentent une maladie de Hodgkin – ce n’est qu’une position personnelle – ne doivent pas se faire vacciner contre la grippe A.

e)    Des désordres immunitaires. Lesquels ? « That’s the question ».  

 

Que fait-on, devant un syndrome de Guillain-Barré ?

 

Dans tous les cas, la forme aiguë est une urgence médicale qui nécessite une surveillance constante et un traitement en milieu hospitalier.

 

Quant à la forme bénigne, elle nécessite, dans tous les cas, une prise en charge spécialisée.

 

Ceci étant, comme je l’ai dit plus haut, la récupération est habituelle.

 

NOTE : Selon le bulletin de suivi de pharmacovigilance des vaccins, couvrant la période 21 octobre-10 novembre: sur 100.000 vaccins, 91 signalements d’effets secondaires ont été rapportés, dont 4 cas graves. Parmi eux, deux syndromes de Guillain-Barré.

Retour à la page accueil du Blog:  www.basagana-ramon.com :  link 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article