Le blog de Ramon BASAGANA

Juillet 1947. Un vieux steamer des Grands-Lacs rebaptisé Exodus, vogue vers la Palestine avec 4500 rescapés des camps d’extermination. Arrivé au large de Haïfa, la marine de guerre britannique l’éperonne sauvagement. L'affrontement est sanglant, il y a des blessés, des morts... Débute alors une impitoyable bataille médiatique, la première du XX° siècle. C’est le thème de mon 5° roman : « Les amants de l’Exodus ».

MA BIOGRAPHIE

Je suis né en Catalogne au milieu des années 40 dans un village de paysans et de bûcherons: RUPIT.

catalogne-09---09-021 1

 

Rupit actuellement. Je suis né dans l'avant-dernière maison, à gauche.

(Photo catherinegil.com)

Mon père était charbonnier : il fabriquait du charbon de bois.

Mon enfance a été marquée par les années sombres de la post-guerre : blocus, malnutrition, répression franquiste. Je voulais être médecin, un rêve impossible : les paysans de cette époque, dans l’Espagne profonde, n’avaient pas les moyens d’accéder aux professions libérales.

Je suis arrivé en France en 1960. Je ne parlais pas un mot de français. Mais j’aimais les études. Une porte s’est ouverte, qui menait à la Fac : je m’y suis engouffré. Psycho à Caen. Doctorat de III° Cycle en Psychologie Sociale et Sociologie avec une thèse sur « L’habitat traditionnel et les structures familiales en Kabylie ».

L’aventure.

Prof de Psychologie Sociale à l’Ecole Supérieure de Commerce d’Alger pendant une dizaine d’années. Mon salaire d’enseignant m’a permis, enfin ! de m’inscrire en Médecine.

J’ai été formé à la Faculté de Médecine d’Alger (1972-1981) par des Maîtres dont je salue la compétence et le sens aigu de l'éthique médicale.

1981 - 2012:  médecin généraliste dans le sud de la France.

Je fais partie d’une association de médecins (APCME) qui s’attaque aux « maladies éliminables », c’est-à-dire celles qui proviennent des conditions créées par l’homme. Nous traquons notamment les facteurs de risque professionnels et leur corollaire: les maladies professionnelles  (bassins d'emploi du Golfe de Fos et de l’Etang de Berre).

 

Et puis… j’écris.

 

MES PASSIONS :

 

La médecine, l’écriture, l’Histoire… J’aime aussi maçonner : prendre ma truelle, monter des murs, récupérer des vieilles pierres, retrouver leur âme, leur mémoire, leur redonner vie. Passion hors-concours: Denise, ma femme depuis 37 ans.

entree-neige.jpg 

 (Je suis particulièrement fier de ce petit porche, qui m'a demandé trois mois de travail. Décoration avec des amandes en argile cuite fabriquées par Denise : cuisson à 1050°, puis vernissées et recuites à 1000°; carreaux en grès, cuits à 1400°, vernissés et recuits à 1000°. )

 

MES INFLUENCES LITTÉRAIRES :

 

« Le Grand Meaulnes » d’Alain Fournier. Mais aussi Pierre Bourdieu, Pierre Naudin, Mireille Calmel, Ken Follett, Jacques Saussay, que j’ai découverts chez Les Nouveaux Auteurs. Surtout Anne Bragance, l’un des écrivains les plus talentueux qu’il m’ait été donné de lire; je considère le raffinement et la richesse de son style comme actuellement inégalés. 

 

 

J’AIME :

 

La musique classique, Brassens, Jean Ferrat, la montagne, la mer, les vieilles pierres, fendre du bois, les couchers de soleil.

 

JE N’AIME PAS :

 

L’intolérance, l’arrogance, l’ostentation… la crème du lait !

 

 

 

 

 

Article suivant:  BIBLIOGRAPHIE: La maison kabyle - 1

Retour à la page accueil: link

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article