Le blog de Ramon BASAGANA

Juillet 1947. Un vieux steamer des Grands-Lacs rebaptisé Exodus, vogue vers la Palestine avec 4500 rescapés des camps d’extermination. Arrivé au large de Haïfa, la marine de guerre britannique l’éperonne sauvagement. L'affrontement est sanglant, il y a des blessés, des morts... Débute alors une impitoyable bataille médiatique, la première du XX° siècle. C’est le thème de mon 5° roman : « Les amants de l’Exodus ».

LA MEDECINE POUR LES NULS : LES MYSTERES DE LA PROSTATE

La prostate est une glande masculine : pas de prostate chez les femmes !

Elle entoure l’urètre, juste au-dessous de la vessie.

mecanisme

 

(Vessie-prostate et urètre - Extrait de prostate.fr)

L’urètre masculin a deux fonctions :

a)    Evacuer l’urine pendant la miction,

b)    Transporter le sperme pendant l’éjaculation.

C’est à l’intérieur de la prostate que se fait la jonction entre l’urètre et les canaux porteurs de sperme en provenance des testicules (via les vésicules séminales).

Le sperme se compose des spermatozoïdes (grosse tête et longue queue) + un liquide séminal indispensable à la bonne santé de nos chers « têtards ».

30% de ce liquide séminal est produit par la prostate, le reste par la vésicule séminale.

La prostate contient également un muscle qui se contracte fortement pendant l’éjaculation, ce qui permet l’expulsion du sperme.

Pour fonctionner correctement, la prostate a besoin

a)    D’être en bonne santé

b)    D’être correctement approvisionnée en hormones mâles (ou androgènes), en particulier la testostérone, fabriquée par les testicules.

Moyennant quoi, les étalons peuvent dormir sur leurs deux oreilles (à dire vrai, cette expression, ici, est inadéquate).

Il arrive, hélas ! que la prostate nous joue des tours :

a)    Parce qu’elle est le siège d’une infection, d’une inflammation (prostatite)

b)    Parce qu’elle augmente trop de volume, en général après 55 ans.  On appelle cela l’Hypertrophie Bénigne de la Prostate), une coquetterie dont beaucoup d’hommes se passeraient.

c)    Parce qu’elle est trop sollicitée. Rassure-vous, non pas par la fougue des étalons (ce à quoi vous pensez est une saine activité !!!), mais par les abus hormonaux. Je vois régulièrement ce problème chez certains sportifs (sports de combat, musculation, body-bulding type « gonflette » par exemple).

d)    Parce que certaines de ses cellules, sournoisement, au lieu de participer à leur rôle physiologique – donner la vie – deviennent des « cellules tueuses » : c’est le cancer de la prostate.

 

Je vais développer chacun de ces points dans les jours qui suivent.

Avec d’autant plus d’intérêt que dans chaque cas, « nous pouvons agir » !!!

Demain : « Les cellules tueuses ».

Note : si vous souhaitez voir développer un thème particulier, je le ferai avec grand plaisir.

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article