Le blog de Ramon BASAGANA

Juillet 1947. Un vieux steamer des Grands-Lacs rebaptisé Exodus, vogue vers la Palestine avec 4500 rescapés des camps d’extermination. Arrivé au large de Haïfa, la marine de guerre britannique l’éperonne sauvagement. L'affrontement est sanglant, il y a des blessés, des morts... Débute alors une impitoyable bataille médiatique, la première du XX° siècle. C’est le thème de mon 5° roman : « Les amants de l’Exodus ».

L'huile d'olive, élixir de jouvence?

 

 

885ceb4dff4268f9b9da41976b4b9555-300x300

 

J’évoquais, la semaine dernière, l’intérêt de l’huile d’olive dans la prévention des surcharges vasculaires en mauvais cholestérol:

  LA MEDECINE POUR LES NULS: LE CHOLESTEROL

Or, une récente étude menée par l’INSERM (Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale)  auprès de 7.600 personnes vient de révéler que « les personnes de plus 65 ans qui consomment régulièrement de l’huile d'olive ont moins de risques d'être victimes d'une attaque cérébrale que celles qui n'en consomment pas. »

 

L’équipe de l’Inserm (Bordeaux) a publié ses conclusions ce 15 juin dans la revue scientifique américaine Neurology.

 

Les chercheurs ont suivi pendant cinq ans quelque 7.625 personnes âgées de 65 ans et plus, toutes originaires de Bordeaux, Dijon et Montpellier.

 

Les sujets ont été répartis en deux groupes :

a)   Ceux qui consommaient régulièrement de l'huile d'olive.

b)   Ceux qui n’en consommaient jamais.

 

Je vous fais grâce des conclusions chiffrées élaborées par les professionnels de la statistique ; elles sont trop rébarbatives.

 

Je retiens par contre que les chercheurs ont examiné les critères de poids, d'activité physique, de régime alimentaire des sujets…

Et que leur conclusion est la suivante :  le risque d'attaque cérébrale chez les consommateurs réguliers d'huile d'olive est moins important que chez les personnes âgées qui n'en utilisent jamais.

 

En clair, l’huile d’olive serait une méthode simple et peu coûteuse de prévention des AVC !

 

Si l’on considère que nous avons l’âge de nos artères, alors il est légitime de penser que l’huile d’olive est un providentiel élixir de jouvence.

 

Mais attention :

L'huile d'olive, comme l'alcool, est à consommer avec modération !

Et il faut, autant que faire se peut, éviter les fritures.

Voici, pour l'anecdote, cette recette d'autrefois que toutes les grands-mères catalanes connaissent : une tranche de pain grillé avec un filet d’huile d’olive et une mini-pincée de sel. C’est super bon!


Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article