Le blog de Ramon BASAGANA

Juillet 1947. Un vieux steamer des Grands-Lacs rebaptisé Exodus, vogue vers la Palestine avec 4500 rescapés des camps d’extermination. Arrivé au large de Haïfa, la marine de guerre britannique l’éperonne sauvagement. L'affrontement est sanglant, il y a des blessés, des morts... Débute alors une impitoyable bataille médiatique, la première du XX° siècle. C’est le thème de mon 5° roman : « Les amants de l’Exodus ».

DATURA: une si jolie fleur assassine.

Fleur de Datera

Eh oui, une si jolie fleur! 

 (Photo prise le 1er octobre 2010)

Il y a quelque temps, j'ai montré la photo d'un massif dont je cherchait vainement le nom.

De nombreux internautes m'ont éclairé de leur science et je les en remercie.

Il s'agit bien de Datura.

Voici quelques renseignements sur cette jolie plante:

 

Datura appartient à la famille des Solanacées,

Elle est originaire d’Amérique du Sud et d’Asie.

Plusieurs espèces fleurissent chez nous.

On en connaît une dizaine.

 

Le terme de datura est d'origine indienne ( Sanscrit dhattūra) et nous a été transmis par les Portugais (vers 1563). Il a été vulgarisé en français par les droguistes et les herboristes.

 

Les premières mentions du terme dhattūra dans les textes sanscrits se trouvent dans l’Arthrshastra – un traité de politique –  et dans le Kâmasûtra – un traité sur l'art de vivre et la sexualité (II-IVe siècle).

Deux des ouvrages fondamentaux de la médecine ayurvédique, le Sushruta Samhita et l'Astanga Hrdayam, des V-VIe siècle, mentionnent que les graines et les feuilles de dhattūra sont recommandées contre la rage. Plus tard, des préparations contenant la plante sont prescrites contre la douleur, les maladies de peau et la folie.

 

Les datura sont riches en alcaloïdes dans tous leurs organes.

Elles sont vénéneuses!!!

(ne laissez pas surtout pas les enfants mâcher leurs jolies fleurs en forme de trompette !!!)

 Fleur de Datera 2

 

Vénéneuses, mais intéressantes sur le plan pharmacologique:

 

 

Elles ont des propriétés psychotropes (agissent sur le psychisme).

Les alcaloïdes de datura présentent des analogies avec les hallucinogènes, s’en différencient par une action spécifique, d’où le risque de les utiliser comme drogues.

Avis aux amateurs de mélanges : il ne faut surtout pas « bricoler » datura pour en obtenir des effets hallucinogènes : c’est dangereux !!!

Certaines ethnies d’Amérique du Sud l’utilisent dans leurs rites initiatiques, mais même les chamans doivent faire attention.

Et ils le savent !

Je le rappelle donc -  car on trouve cette jolie plante avec ses jolies fleurs, partout -  Datura  est potentiellement dangereuse.

Datura peut être un poison violent.

Ses alcaloïdes agissent en bloquant l’acétylcholine, qui est un médiateur du système nerveux parasympathique.

Bogue de X

( Bogue de datura contenant les semences )

 

Source: J'ai puisé certains renseignements dans Wikipédia (article consacré à Datura), d'autres dans les courriers des Internautes.

*

PUB!

Alternative aux cancans du Faubourg Saint-Honoré

et aux propos du sieur Eric: 

 

DATURA: une si jolie fleur assassine.
Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article