Le blog de Ramon BASAGANA

Juillet 1947. Un vieux steamer des Grands-Lacs rebaptisé Exodus, vogue vers la Palestine avec 4500 rescapés des camps d’extermination. Arrivé au large de Haïfa, la marine de guerre britannique l’éperonne sauvagement. L'affrontement est sanglant, il y a des blessés, des morts... Débute alors une impitoyable bataille médiatique, la première du XX° siècle. C’est le thème de mon 5° roman : « Les amants de l’Exodus ».

Combien gagne un conseiller général? Et un président de conseil général?

 

La réponse est simple :

 

a)    Un président d’un conseil régional ou général touche 5.441 €/mois

b)   Un conseiller général (plus de 1,25 million d’habitants) ou régional (plus de 3 millions d’habitants) 2.627 €/mois.

c)    Un conseiller général (moins de 250 000 habitants) ou régional (moins de 1 million d’habitants) 1.501 €/mois.

 

A cela s’ajoutent des avantages plus ou moins officiels : voitures de fonction, chauffeurs, points retraite, déjeuners gastronomiques, logements de fonction, bons d’essence…factures d’eau ou d’électricité !

 

Le temps n’est plus où le général De Gaulle payait lui-même sa facture d’électricité à l’Elysée… (authentique !)

 

Je vous défie de trouver un seul président (ou présidente) de conseil général qui paye les factures d’électricité de son logement de fonction.

 

Quant à cette histoire de déjeuners gastronomiques, je n’invente pas : 750.000 euros de travaux ont été investis pour embellir la cantine du conseil général de l’Hérault. Les élus et leurs invités peuvent s’y payer un repas complet gastronomique subventionné au prix McDo (ou presque) : 18 euros ! Adresse : Le Mas d’Alco, Montpellier.

 

Et, plus au nord :

 

Le conseil général des Hauts-de-Seine offre une table d’élus incomparablement plus somptueuse qu’à Montpellier: Le Ruban Bleu. Un havre de paix où n’ont accès que les « élus » (au sens propre et figuré ) : mets raffinés, vins fins… à un prix imbattable : 15 euros.

 

Heureux avantages, car les salaires sont bas ! Que peut-on faire, de nos jours avec un petit salaire de Conseiller général ? Ou avec les modestes 5441 € d’un président du conseil régional ?

 

Rien !

 

Il n'est point de problème sans solution, de nos jours (sauf pour les chômeurs, bien sûr). Nos élus ont trouvé la parade : le cummul.

 

Exemples tiré au hasard dans les Hauts-de-Seine (chiffres de mai 2009) :

 

-       Isabelle Balkany (UMP) touchait 3677 € (vice-pdte conseil gl) + 1605 € (maire-adjoint de Levallois-Perret) + 1796 € (écrêtement de son mari P. Balkany) = 7078 €

-        Gilles Catoire (PS) touchait 2889 € (conseiller général) + 4747 € (maire de Clichy) + 792 € (vice-pdt Siaap) = 8.165 €

-       Christian Dupuy (UMP) touchait 3677 € (v.-pdt conseil gl) + 3560 € (Maire de Suresnes) + 1126 € (présid de la communauté d’agglomération) = 8.165 €

-       Philippe Kaltenbach (PS) touchait 2890 € (conseiller régional) + 4746 € (maire de Clamart) + 2477 € (vice-pdt communauté d’agglomération) = 8.165 €.

-       Philippe Sarre (PS) touchait : 2889 € (conseiller général) + 4128 € (maire de Colombes) + 1108 € (pdt Colombes habitat public) = 8.125 €.

 

Etc.

 

Question : comment se fait-il qu’un Français sur deux seulement daigne se rende aux urnes ce week-end ? 

 Source: Capital N° 212, mai 2009, pp 68 et suivantes.

*

PUB!

Sans rapport avec les cancans du Faubourg Saint-Honoré

ou les propos, "suicidaires", du sieur Eric,

voci une alternative de lecture: 

Combien gagne un conseiller général? Et un président de conseil général?
Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article